Sur les traces de Pancho

Sur les traces de Pancho…

Participation à la création d’un livre sur Pancho Guedes et Malangatana par les élèves de l’école française de Maputo et d’une exposition au CCFM en juin 2015.

Le 3 juin 2015 à 19h, dans la grande salle d’exposition du Centre Culturel Franco-Mozambicain avait lieu le vernissage de l’exposition des productions des élèves de CE2, CM1 et CM2 de l’Ecole Française de Maputo.

L’exposition avait pour but de mettre en lumière les oeuvres architecturales de Pancho Guedes et picturales de Malangatana omniprésentes à Maputo mais souvent méconnues du grand public, grâce aux productions plastiques, littéraires et photographiques de nos élèves.

L’exposition a connu un grand succès avec comme moment fort l’apparition de Pancho Guedes (qui vient de fêter ses 90 ans !) en direct sur Skype pour féliciter les élèves.

Pancho Guedes

Pancho Guedes, un architecte original

Pancho Guedes (Amancio d’Alpoim Miranda Guedes, de son vrai nom) nait à Lisbonne en 1925 et grandit à Lourenco Marques, Mozambique. Il étudie en Afrique du Sud, où il découvre la peinture.
Au début des années 50 et jusqu’en 1975, il élabore environ 500 projets d’architecture, la plupart ont été construits au Mozambique.
Ces œuvres ont laissé une trace importante dans la capitale, aujourd’hui appelée Maputo. Elles sont caractérisées par une créativité exubérante, alliée à une rigueur formelle, où l’architecture rencontre les autres arts et notamment la peinture.
Il vit aujourd’hui entre le Portugal et l’Afrique du Sud et vient de fêter son 90ème anniversaire.

Malangatana, un artiste complet

Malangatana Valente Ngwenya (1936-2011), artiste plastique et poète mozambicain, connu internationalement par son premier nom “Malangatanaˮ.
Il produit des œuvres sur une variété de supports et avec des moyens comme le dessin, la peinture, la sculpture, la céramique, la fresque, la poésie et la musique.
Il grandit à Matalane (Marracuene) où il fréquente l’école de la mission Suisse. A 12 ans, il part vivre à Lourenço Marques chercher du travail.
En 1958, il entre au Núcleo de Arte et devient un artiste professionnel grâce à l’appui de l’architecte Pancho Guedes qui lui cède un atelier où il peut créer en contrepartie de deux tableaux par mois.
Il participe au mouvement pour l’indépendance du Mozambique et est plusieurs fois emprisonné. Il est ensuite élu député à l’Assemblée nationale de la République du Mozambique.

Malangatana


img_1180-0c233
img_1239-a744c
img_9745-084b9
img_1243-94f89
img_1128-7a43e